10 conseils à lire avant toute première expérience naturiste 
 
Rechercher

 10 conseils pour le naturiste débutant

1. Ou et avec qui ?
Réfléchissez et faites vos choix. Car avant de partir pour votre première expérience naturiste, vous aurez plusieurs choix à faire : avec qui partir ? Ou aller ? Dans quel type d'établissement ? Ces choix ne regardent que vous mais pensez tout de même à certaines choses évidentes. Si vous n'êtes pas trop à l'aise avec la nudité mais que vous souhaitez vraiment vous lancer, préférez aller sur une plage ou dans une piscine naturiste plutôt que de réserver un séjour entier directement. Ceci évitera de vous retrouver coincé plusieurs jours si vous veniez à ne pas apprécier l'expérience. Gardez également à l'esprit qu'il est plus facile de se dénuder devant son ou sa conjoint(e) que devant sa bande de copains (même s’ils débutent également). Enfin, si vous êtes prêt à partir pour un premier séjour naturiste, sachez que tous les établissements se valent en termes de pratique du naturisme : le respect prône et c'est bien là l'essentiel.

2. Avec ou sans enfants ?
Dans la continuité de notre premier point, nous souhaitons soulever une question importante : partir avec ou sans enfant ? Heureux parents que vous êtes, vous ne pouvez vous empêcher de penser : « Que vont-ils penser de moi en me voyant nu(e) ? », « Vais-je perdre mon autorité une fois nu(e) ? », « Est-il normal pour un enfant d’évoluer dans un environnement naturiste ? ». Sur ce dernier point, rassurez-vous : le naturisme ne fera pas de vos enfants des personnes déséquilibrées, bien au contraire ! S’ils sont jeunes, les plonger dans ces univers leur permettra d’évoluer dans un univers sain ou la nudité et les particularités du corps humain ne sont pas taboues, ni exclusivement associées à la sexualité. S’ils sont plus âgés (vers l’adolescence), parlez-en avec eux avant de réserver votre séjour. Informez-les, n’hésitez pas à aborder les sujets délicats, mais surtout, expliquez ce qui vous séduit dans la pratique du naturisme… De façon simple et accessible. Ce sera la meilleure façon de rester dans votre rôle de parent tout en faisant passer votre message. N’oubliez pas : vous pouvez également garder cela pour vous et votre conjoint. Partager votre expérience naturiste avec vos enfants, seule votre conscience pourra vous y obliger… ou non.

3. Respecter les règles du savoir-vivre naturiste
Respectez scrupuleusement la réglementation et/ou la charte en vigueur dans l'établissement ou le lieu que vous allez fréquenter. Si certaines règles sont évidentes (respect de l'environnement et de la propreté des lieux), d'autres sont plus implicites. Quand votre devoir est de faire preuve de tolérance à l'égard des autres usagers, cela passe aussi par le langage corporel : veillez à ce que votre regard ne reste pas bloqué sur une cicatrice, une imperfection corporelle ou tout autre différence qu'un autre naturiste pourrait arborer. N’hésitez pas à consulter la charte du naturisme qui résume les bonnes pratiques observées par nos campings adhérents mais que peuvent également adopter tous les pratiquants !

4. Hygiène et confort
Hygiène et confort vont de pair dans un lieu naturiste. Quand vous partez vous allonger sur les transats de la piscine ou que vous souhaitez soulever de la fonte à la salle de sport, emportez toujours votre serviette de bain, question d’hygiène mais aussi de confort. Si vous vous essayez à la randonnée nue ("randonue", dans le jargon), vous aurez bien évidemment droit aux chaussures. Pareil si vous partez explorer les alentours de votre camping en vélo : ne partez pas sans votre short de sport. Il n’est pas question de bannir les règles d’hygiène les plus élémentaires ou toute notion de confort sous prétexte d’une vie sans vêtement.

5. Evitez le « naturisme non encadré »
En tant que naturiste débutant, vous allez peut-être vouloir sortir des sentiers battus et partir explorer des coins reculés pas spécifiquement dédiés aux naturistes afin de fuir le regard des autres. Attention : la nudité dans un lieu public est punie par la loi dans certains pays. Par exemple, en France, il n’y a pas de distinction entre naturisme et exhibition. La législation est plus souple dans d'autres pays. Veillez toutefois à toujours vous renseigner sur celle-ci avant de vous dénuder, quel que soit l'endroit où le pays dans lequel vous vous trouvez. Dans tous les cas, préférez vous promener en groupe ou au moins en binôme afin d’éviter toute confusion sur vos intentions si vous veniez à croiser quelqu’un.

6. Acceptez votre corps
Ne craignez pas d'afficher votre corps. Si vous ressentez de la gêne ou que vous craignez une quelconque réaction ostentatoire de celui-ci (pour les hommes essentiellement), dites-vous que toutes les personnes qui vous entourent passent ou sont passées par là. Dites-vous également que la plupart de ces mêmes personnes n’en sont pas à leur première expérience naturiste. De par leurs valeurs et leur vécu, ils ne porteront pas de jugement et ne s’offusqueront pas en cas de manifestations corporelles incontrôlées. Le respect prône, n’oubliez pas. Dîtes-vous également que s’il n’est pas conseillé de reluquer son voisin, votre voisin n’ira pas non plus vous reluquer. Vivez votre petite vie de naturiste tranquillement, sans vous préoccuper des autres dans un premier temps. Ceci vous aidera à vous acclimater et à apprivoiser votre nudité.

7. Préparez votre valise comme pour un séjour normal
Même si ça peut paraître bête, on ne peut s’empêcher de se poser cette question : comment remplir sa valise pour un séjour naturiste ? Alors effectivement, dans les centres ou sur les plages naturistes, la nudité est souvent « obligatoire » (notion à nuancer toutefois, le naturisme n’est pas une secte ou la nudité est le droit d’entrée). Mais si vous souhaitez pratiquer l’une des activités sportives proposées par votre camping naturiste, vous aurez sûrement besoin d’habits pour limiter les frottements désagréables, par exemple. Pensez également à la météo : en cas de pluie, de froid ou de vent, ne négligez pas pulls, pantalons et autres coupe-vent ! Enfin, le soir venu, les campings sont tolérants. Si la température chute, vous aurez le droit de déambuler habillé dans votre camping. Prévoyez-donc également vos plus belles (mais chaudes !) tenues de soirée !

8. Prenez vos dispositions, en accord avec votre confort personnel
Pas très à l’aise avec votre corps, vous souhaitez tenter une expérience naturiste pour vous réconcilier avec lui ? Bravo, vous avez l’esprit naturiste ! Loin des conventions et des jugements creux, vous vous sentirez à l’aise. Veillez toutefois à vous garantir tout le confort nécessaire à une bonne première expérience naturiste : épilation intégrale ou non, c’est vous qui voyez. Faites comme vous le sentez, ne vous obligez à rien. Personne ne jugera la quantité de poils qui vous recouvre. On le répète, les naturistes ne sont pas là pour ça. Par ailleurs, les périodes d’indisposition des femmes ne sont pas un obstacle à une expérience naturiste. Les campings tolèrent le port d’un vêtement dans ces cas-là. Vous pouvez également utiliser des tampons hygiéniques pour continuer de vivre votre expérience. Mais pensez à mener un combat à la fois. Si la nudité en public en est un pour vous, éviter d’y ajouter les désagréments d’une période de menstruations : choisissez vos dates en conséquence.

9. Prenez garde au soleil

On vous vendra souvent le naturisme comme la solution pour un bronzage parfait et surtout intégral. Mais attention ! Sachez qu’en tant que « textile » (par opposition aux « naturistes »), certaines zones de votre corps n’ont encore jamais (ou rarement) été exposées au soleil. Ce sont donc les plus fragiles. Elles seront la cible de violents coups de soleil si vous ne les protégez pas. Alors ne lésinez pas sur la crème solaire les premiers jours d’expositions. Fesses, poitrine, pubis : voici les zones à ne pas négliger en plus du reste de votre corps ! Les indices élevés de protection solaire maximiseront la protection, surtout si vous avez une peau claire par nature. Si vous prévoyez cette escapade (ou ce séjour naturiste) depuis longtemps, faites une cure de vitamines qui permettra à votre peau de mieux appréhender l’exposition au soleil à venir.

10. Mettez-vous dans la peau d’un naturiste petit à petit
Si l’approche de votre première expérience naturiste (sur une plage ou en centre naturiste) vous donne des sueurs froides, détendez-vous. Commencez-par vous dénuder chez vous, dans votre salle de bain bien sûr mais également dans le reste de votre habitat. Déambulez, regardez la télé, faites le ménage, la cuisine… Tout nu ! Vous vous familiariserez rapidement avec l’idée de vivre « normalement », tout en étant nu. Une fois ces sensations appréhendées, l’idée d’évoluer nu en public ne vous semblera plus insurmontable.

Pour aller plus loin : Blog Nu et Heureux

 
facebookcomments